Accueil > Nos engagements > Construire ensemble > Les jeunes aux manettes

Les jeunes aux manettes


La Fondation Grancher s’engage résolument sur la voie du « faire avec » ! S’est ainsi impulsée une nouvelle dynamique de co-construction de projets, par et pour les enfants accueillis à la Fondation. Qu’ils s’agissent de sorties culturelles, de moments de temps partagés ou de la construction d’un espace de participation collective, la Fondation se mobilise pour améliorer la qualité de l’accueil réservée aux enfants et aux jeunes. Le partenariat entre la Fondation Grancher et Repairs, l’ADEPAPE de Paris, s’inscrit dans cette dynamique.
 

Nous les enfants !

Les jeunes de la Fondation Grancher
La participation collective des enfants accueillis en Protection de l’enfance est impératif. Sans opposer participation individuelle et participation collective, notre approche considère ces deux modalités d’expression des enfants comme étant complémentaires. La ligne directrice de la participation collective telle que nous la concevons est de permettre aux enfants accueillis à la Fondation d’être parties prenantes de décisions qui les concernent, de devenir sujets plutôt qu’objets des décisions qui les concerne.
 
Les projets menés autour de la participation collective s’inscrivent pleinement dans le cadre juridique national et international, qu’il s’agisse de loi rénovant l’action sociale et médico-sociale dite loi 2002-2 ou de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant. Outre le cadre légal, la participation collective répond à des convictions fortes autour de la citoyenneté. Permettre aux enfants d’être « citoyens » de la Fondation c’est non seulement entendre leur parole collective sur les projets mis en place pour eux mais également leur permettre d’être force de proposition. Apprendre à formuler collectivement une demande au Chef de service, découvrir l’art délicat de la négociation, préparer l’ordre du jour d’une réunion : autant de pratiques concrètes qui permettent de développer son capital social, améliorer son aisance relationnelle et renforcer sa confiance en soi.
 
Conseil de Vie Social ou Copil’Hôte, quelque soit la dénomination, plusieurs établissements de la Fondation se sont engagés sur le chantier de la participation collective.
 
En 2014, un Conseil de Vie Sociale a été mis en place sur chaque service mais après deux ans d’expérimentation, il s’avère difficile de maintenir en l’état ce fonctionnement particulier.
 
En 2017, l’établissement de Paris a lancé des groupes d’expression, par tranche d’âge, afin de recueillir l’avis des enfants sur le fonctionnement institutionnel. Ce nouveau dispositif permet d’adapter les supports de communication et les sujets abordés. Par exemple, un atelier contes a été mis en place pour les 5/9 ans afin de créer un collectif et de parler autrement des règles de vie. Le service de Vierzon axe son action autour de l’intimité afin d’ouvrir le dialogue auprès des adolescents et pré-adolescents. Le service de Salbris met en place des ateliers créatifs autour du cahier de vie afin d’aborder les liens entre familles et quotidien.
 
L’établissement d’Eure-et-Loir a lui mis en place un instance de participation proche du CVS mais avec un nom et un slogan spécifique, choisis par les enfants : les Copil’Hôtes, « Quand on pense à nous, on pense à vous ». Plusieurs projets menés par les enfants et pour les enfants ont eu l’assentiment enthousiaste de la Direction : organisation par les jeunes et pour les jeunes d’un grand barbecue pour tous les jeunes de la Fondation ; organisation de groupes de paroles à thèmes (harcèlement, sexualité, intimité…) ; principe de consultation des jeunes pour des projets de la Fondation ou pour des documents officiels, etc.
 
Notre objectif aujourd’hui est de valoriser ces initiatives et de s’appuyer sur les bonnes pratiques développer pour créer un espace d’expression au niveau du siège de la Fondation, afin de permettre aux enfants de différents établissements d’être force de proposition pour des initiatives collectives (sportives ou culturelles).
 

Enfance et culture

Les jeunes de la Fondation Grancher
Grâce à l’investissement des salariés de la Fondation, de nombreux projets culturels ont pu être mis en place ces dernières années. Si le théâtre occupe une bonne place dans cette dynamique, c’est parce que le rôle de la Fondation est aussi d’ouvrir de nouveaux horizons culturels aux enfants qu’elle accueille, d’être parfois « prescriptrice » afin de leur permettre d’aiguiser leur jugement, de développer un sens critique, d’apprécier ou non, mais toujours en sachant pourquoi.
 
Des ateliers d’improvisation à la Comédie-Française en passant par le Festival Solidays, c’est ainsi la diversité culturelle qui marque l’approche des professionnels de la Fondation. Combiné avec les espaces de participation collective, la politique d’accès à la culture de la Fondation Grancher vise à permettre aux enfants accueillis d’être force de proposition.

 
 

Rejoignez la Fondation Grancher


Vous souhaitez soutenir les actions spécifiques de la Fondation destinées aux enfants et aux jeunes accueillis ? Vous voulez promouvoir leur créativité individuelle et collective ? Les aider dans leur transition vers l’âge adulte ? Donner vie à leurs projets…
 
 
> En savoir +